Le Livre des tournois du roi René

Le Livre des tournois du roi rené, Barthélémy d'Eyck

Le Livre des tournois, du roi René

Présentation du Traicté de la forme et devis comme on fait un tournoi également appelé Livre des tournois du roi René illustré vers 1462 par l’artiste flamand Barthélémy d’Eyck pour René d’Anjou, comte de Guise et de Provence, duc de Bar, d’Anjou et de Lorraine, roi de Sicile, de Jérusalem et d’Aragon.

Cet ouvrage qui date du début de la Renaissance détaille les règles et les coutumes des tournois, essentiellement en France et en Angleterre. Il offre un aperçu fascinant de la culture chevaleresque de l’époque, mettant en lumière l’importance des tournois dans la formation de l’identité aristocratique. À travers ses descriptions minutieuses, il offre un précieux témoignage sur les pratiques sociales, militaires et artistiques de la fin du moyen âge.

Duc de Bretagne baillant l’épée au roi d’arme

« Ci-après, s’ensuit comment les deux ducs de Bretagne et de Bourbon sont à cheval avec leurs armoiries et leurs timbres ou cimiers ainsi qu’ils seront au tournoi. »

Chronologie d'un tournoi

René d’Anjou décrit un tournoi fictif où le duc de Bretagne défie le duc de Bourbon. Le défi est lancé par le héraut d’arme de l'appelant, remettant symboliquement l’épée du tournoi au seigneur défendant. Une fois le défi accepté, quatre juges sont désignés, puis le roi d’arme, accompagné de quatre hérauts, annonce le début du tournoi.

Le texte détaille les équipements nécessaires aux participants ainsi que la mise en place des lices. L'entrée des participants dans la ville est décrite, suivant un ordre précis : la suite de l’appelant, celle du défendant, puis les juges. Ces derniers choisissent un logis, de préférence un établissement religieux avec un cloître orné des bannières des juges.

Un bal est organisé le soir de l’arrivée en ville. Le jour suivant, les bannières et symboles des participants sont exposés dans le cloître où les dames peuvent les examiner et punir ceux qu’elles jugent avoir médit d’elles.

Ensuite, les participants se rendent aux lices pour prêter serment quant au respect des règles du tournoi. Les dames ont alors le droit de choisir un chevalier d’honneur chargé d’intervenir en cas de combat trop violent. Le jour du tournoi, l’ordre d'apparition des participants, le déroulement des combats et la cérémonie de clôture sont décrits. Enfin, les prix sont remis aux vainqueurs le soir même par une dame et deux demoiselles, sélectionnées par le chevalier d’honneur et les juges.